Le risque de travailler sans carte pro

Un exemple réel des risques pris par les agents de sécurité et ..... leurs employeurs



Le 28 Janvier 2018, le préfet (...) à retirer la carte professionnelle de M. X ; cette décision a été adressée à son employeur afin que celui-ci la lui remette ;


les 11 et 12 Avril 2018, M. X a envoyé des courriels au service du CNAPS, pour essayer de récupérer cette carte, puis le 22 mai 2018, pour obtenir une autorisation préalable ; ces démarches démontrent qu’il avait informé de ce retrait dès janvier 2018


Les raisons ?


 Il a été contrôlé en situation de travail en juin 2017 alors qu’il n’était plus détenteur d’une carte professionnelle valide ; qu’il ressort du dossier de contrôle qu’il s’est fait embaucher à plusieurs reprises par les sociétés, au cours de l’année 2017


Les Sanctions ?


Le CNAPS a sanctionné cet "agent de sécurité",  avec une interdiction temporaire de 2 ans pour toutes les activités mentionnées à l’article L611-1 du C.S.I.


Pourquoi ?


Article R.631-26 du CSI dispose que : « Les salariés ont l'obligation d'informer sans délai leur employeur des modifications, suspension ou retrait de leur carte professionnelle » ;


Mr X savait qu’il ne disposait plus de sa carte professionnelle; malgré tout, il a travaillé pour plusieurs sociétés et n’a manifestement pas mentionné ce retrait ; que, dès lors, le manquement résultant de la violation de l’article R.631-26 du code précité est caractérisé ;


La question : l'employeur n'a t'il pas l'obligation de contrôler avant chaque embauche ? et que risque réellement l'employeur qui n'effectue pas ce genre de contrôle?
7 vues

ARES UNIFORM

79, Rue Gambetta

60100 Creil

Mail : contact@aresuniform.fr

Restez connecté

Protection des données personnelles
Recrutement

© 2019 ARES UNIFORM ® - Tous droits réservés